Cette collection s’articule autour de l’univers passionnant des insectes, dont la finesse, la diversité et le mode de vie font la part belle à l’Imaginaire. Les fourmis ont des profils qui se prêtent à merveille aux mises en scène. Elles permettent ainsi de raconter une histoire.
Sont également mises à l’honneur dans cette collection les abeilles,  dont l’existence même est synonyme de la préservation de la nature, les libellules, symbole d’élégance animale, et les araignées (qui ne sont pas des insectes), tisserandes et créatrices, aux liens ambivalents avec l’Homme, entre fascination et répulsion.

La multitude (environ 200 araignées et une fourmilière géante) et le format monumental de ces sculptures modifient la perception de notre rapport aux insectes et engagent la réflexion quant à notre position d’espèce auto-proclamée supérieure. Le monde des insectes, captivant par son intelligence et son organisation, est en équilibre fragile et peut s’effondrer si l’on n’y prend garde. Il m’importe de mettre en lumière ici toute la poésie de cet univers et l’importance de le protéger.

C’est bien dans leur esthétisme et leur capacité à susciter des émotions, quelles qu’elles soient, que repose la valeur artistique de ces sculptures. C’est avec l’ambition de soulever des sentiments et d’ouvrir l’esprit du public vers un autre présent que j’ai consacré ma technique et mon regard créateur à cette collection d’œuvres géantes.